Un couple mystho-ique

Un couple mystho-ique

Si la saison estivale tant à voir les clubs nordiques se séparer de leurs meilleurs régatiers partis naviguer sous des cieux plus cléments, nos voiliers migrateurs rentrent tout de même au bercail quand septembre et ses couleurs opalines les caressent de promesses de belles joutes navales.

 

Ce 24/09 se déroulait la 2e étape de la coupe Pierre Etienne Quéhen et ce sont 8 voiliers qui décident de prendre le départ avec des conditions de navigation splendide: Un soleil radieux, un Eole soufflant généreusement à plus de 16 noeuds, un Neptune plutôt tempéré, les dieux de la régate nous offrent un terrain de jeu idyllique que vous pouvez visionner ici.

Sur l'océan

Sur l'océan

Benjamin, le chef de base des légers du YCB (sis Bvd St Beuve) et heureux récent propriétaire du feeling "Le cul salé" mouille une ligne de départ dans la rade, avec une bouée de dégagement au vent dans l'alignement du caisson. Le parcours nous emmènera ensuite doubler la bouée cardinale sud Attérissage avant de revenir sur la ligne d'arrivée.

 

Pour rejoindre notre plan d'eau, passage obligé par l'écluse où nous retrouvons

- Pauline et Ferréol sur Mistho,

- Alain, Jean Georges, Marc et compagnie sur White Pearl,

- Black Dog n'est pas en reste voulant rentrer dans l'histoire de la coupe, équipiers d'un âge certain auxquels se joignent les jeunes équipages de

- Briztermic avec Valentin, Grégoire et Lucie,

- Synoptic avec Baptiste, Lucas, Marie et Antoine

- Et Polemic avec Pauline, Hugo, Arthur et Sofiane

- Sans oublier le catamaran Tornado emmené par Guillaume qui nous rejoint pour le plaisir de courir !!

- Et puis que serait une régate dans les eaux boulonnaises sans le légendaire Douce Folie 2 (DF2) emmené par son exceptionnel skipper Christian qui, cette fois encore, surprend avec un équipage composé de nos voisins Outre Quiévrain Natacha, Cécile, Reinier et moi même.

Contre jour

Contre jour

Sur DF2, l'équipage est novice et même si l'esprit de compétition nous anime, il faut penser sécurité; pour cela nous naviguerons grand voile haute et petit foc. Et même si nous sommes sous toilé, le vent ne montant qu'en fin de parcours, le plaisir est là. Les voiliers longent la ligne de départ pour déterminer le côté favorable du plan d'eau.

 

Sans surprise, le tornado s'envole au signal de départ, et Mistho, Briztermic et DF2 sont au coude à coude pour ce 1er bord de près vers la bouée de dégagement. En route vers Atté, nous passons le caisson où les plus gros voiliers volent la vedette en franchissant allègrement son dévent et la flotte s'étire progressivement au fil du temps, des manoeuvres réussies ou échouées, dans un long bord de débridé. Le passage de la cardinale sud n'est pas une sinécure, le courant puissant perturbant les manoeuvres de contournement. Un dernier bord plus près du vent nous ramène vers la ligne d'arrivée et voilà les équipages heureux d'avoir navigué par une si belle journée de septembre.

 

Les images étant sans doute plus propices au rêve que la prose, vous pourrez redécouvrir cette régate en vidéo dès samedi.

 

Prochain rendez vous:

Dimanche 2 octobre 2016 pour la reprise des entraînements avec l'Islandais 7.

Un bel équipage

Un bel équipage

Retour à l'accueil