Les naïades de FredoEn cette magnifique matinée du 08/08, ce ne sont que 4 voiliers qui s'apprêtent à en découdre pour la 3ème manche des 1852. Cette régate commémore la 1ère course de voilier s'étant déroulée  voici 148 ans à Boulogne sur mer.  Toutes les manches de cette nouvelle édition ont eu, jusqu'à présent, la chance de se dérouler sous une météo sereine pour nos régatiers. Après une 1ère manche exécutée dans la rade autour d'un parcours banane, rendu possible par la marée montante, pour le plus grand plaisir des juillettistes, une 2ème manche disputée au large du littoral morin, la 3ème manche se jouera une fois de plus au large de Boulogne malgré une PM ( Pleine Mer ) prévue pour 11h18 et selon la décision du comité, en la personne d'André.

 

Ce we enchanteur était aussi le we de la voile au féminin et même si de nombreuses jeunes femmes étaient présentes sur les voiliers, c'est sans contest que la palme revient à Fredo pour avoir embarqué un équipage exclusivement féminin (on rappellera ici son séjour au Brésil pour son changement de sexe). Bref, on retrouve avec plaisir Abigaïl, Céline, Laurence (aka Lolo) Luce, Séverine (aka chonchon) sur Fletcher mais également sur Douce Folie 2 se trouvaient embarquées Alexandra et Chloé, entourées de marins aguerris tels Cricri, Nicolas et Jean Alexandre.

Nos équipages quittent donc le port sous les hourras de la foule masculine, accourue pour voir ces demoiselles porter cirés et veste de quart. (j'ai dit demoiselle malgré l'âge canonique de certaines... on notera ici mon élégance littéraire.)

 

Les voiliers font quelques tours derrière la ligne de départ, histoire de permettre à ces nouveaux équipages de naviguer harmonieusement tout au long de cette symphonie régatière, ce qui permet à Fredo de placer Lolo au piano (mais ils se connaissent déjà si bien), Luce à la GV, Abi, Séverine et Céline à l'embraque. Sur DF2, c'est Chloé qui se colle à la GV, JA (Jean Alexandre) et Alexandra à l'embraque et mon Nico en number ONE. J'attends que les autres voiliers me parlent un peu de leurs équipières pour pouvoir les citer. Bref, quelques ronds dans l'eau et le départ de la course est donnée. Le parcours soigneusement choisi par le comité sera:

 

- Départ

- Attérissage

- Bassure de Baas

- Caisson

- Arrivée

 

Le départ est donné, les voiliers sont au près et filent vers la 1ère cardinale avec des options différentes. Fletcher navigue au plus près accompagné d'Amadeus, et les voiliers fendent l'écume grâce à la maitrise des barreurs et à la puissance de leur destrier,  tandis que Cricri préfère abattre afin de gagner en vitesse, s'éloignant de la direction de la bouée mais préférant jongler avec le courant qui le ramènera à coup sûr sur Atté et sa stratégie paiera puisqu'ainsi il pu rivaliser en terme de temps avec Fletcher et Amadeus. Derrière, Aventure III ne s'en laisse pas compter et reste dans la course.

 

La 1ère bouée contournée, les voiliers filent au près très serré, aidé par le courant vers Bassure. Sur Fletcher, les filles sont au rappel, rafraichies par les embruns, Luce une coupe de champagne à la main, Chonchon, la coupe d'une main et la clope à rouler dans l'autre, Abi et Céline ne sont pas en reste et notre Lolo qui soupire en pensant aux méfaits du tabac... et Frédo, la tête dans la voilure, épanoui au milieu de ce harem improvisé. Sur DF2, l'ambiance est toujours aussi bonne quand Christian ne râle pas (Mais, je râle jamais !!! dit il).

 

Sur Amadéus et Aventure III, l'ambiance est également au beau fixe et les yeux scrutent les chronos car bientôt Bassure sera passée et les neurones calculent déjà les temps compensés et la distance à mettre entre les voiliers pour grimper sur la 1ère marche du podium. Sur DF2, ça s'agite !!! Nico a envie de préparer le spi et ne cesse de réclamer le droit à la manoeuvre à son barreur adoré mais Cricri repousse l'ultimatum connaissant les effets d'une surcharge pondérale en proue dans une marche au près. Mais voyant Fletcher hisser son spi après avoir contourné la bouée, le skipper de DF2 donne son aval. Le spi est prêt, reste à franchir la bouée et un cri sur l'eau: « On envoiiiiie ! » Et le spi ne se hissa pas.... car JA avait laissé filer le winch de spi à l'intérieur du bateau. On s'y recolle et on envoie enfin mais ce sont de précieuses minutes qui sont perdues. Et pendant ce temps, Fletcher et Amadeus continue leur envolée vers le caisson tandis que derrière, Aventure III s'apprête à passer la bouée.

 

Un vent de force 3/4 pousse les bateaux, Fletcher est limite fausse panne et dans cette mer légèrement formée, les estomacs des équipières sont remués mais cela n'atteint guère leur humeur. Mais une course n'est jamais gagnée avant d'avoir franchi la ligne d'arrivée, et c'est Fletcher qui rencontre à son tour des problèmes avec son hâle bas de tangon et qui voit Lolo quitter son poste pour aller réparer adroitement et rapidement sur la plage avant du goéland.Et tout rentre dans l'ordre après cette montée d'adrénaline.

 

Les voiliers franchiront la ligne d'arrivée dans l'ordre suivant (temps réel): Amadeus, Fletcher, DF2, Aventure III

 

We une fois de plus magique, les voiliers regagnent le port, l'apéro attend déjà au club, et il reste l'annonce des résultats, et la traditionnelle distribution des produits de notre sponsor: Ecover

 

Les temps de course récoltés, il reste à passer au calcul des temps compensés et pour la 2ème fois consécutive, c'est Fletcher Lynd (Delta Marée), skippé par un Fredo très en veine, grâce à son équipage féminin, qui l'emporte après une longue course ayant vu les meilleurs skippers de la région Nord Pas de Calais s'affronter. Lors de l'ultime manche qui aura lieue le we du 21/22 Aout 2010, et qui glorifiera le vainqueur de l'année 2010, le YCB compte sur la participation d'un plus grand nombre de voiliers et comme d'habitude de la clémence des cieux pour offrir une régate riche en couleur et en vent.

 

Suite et fin donc le 22/08/2010 pour la 1852: Saison 148, Episode 4

Retour à l'accueil