Il est un acte gratuit qui ne demande qu'une 15aine de minutes, un acte qui permet de sauver des vies, un petit don de soi qui permet à des familles de repousser l'échéance d'une mort certaine. Cet acte est le don du sang...


15 minutes, tous les 2 mois, je vais donner mon sang... un beau A (-) bien rouge, plein de vie qui permettra de sauver un ou une inconnue, peut être même mon meilleur pote voire ma petite amie. Ce geste ne me coûte rien qu'un peu de temps, dérisoire quand on voit ce qu'il permet de faire. Si je crée ce petit post, c'est qu'aujourd'hui, les réserves de sang de l'EFS (Etablissement français du sang) et de toutes les organisations collectrices sont dans le rouge. Si nos réserves de pétrole étaient à sec, nous aurions toujours nos jambes pour marcher... Quand les réserves de sang atteignent une telle pénurie, ce sont les malades qui espèrent ...

Les épidémies de grippe, de gastro - entérite.... la difficulté de se rendre aux centres de collecte, liée aux conditions climatiques, n'ont pas permis le renouvellement des stocks. Donner son sang est un geste vital, car il n'existe pour l'instant aucun substitut. 82% des habitants de la planète ne sont pas sûrs de pouvoir recevoir le sang dont ils ont besoin, et en cas de transfusions, ils n'ont pas la garantie de recevoir du sang non contaminés. Dans nos contrées où le don est volontaire et gratuit, permis par un système de transfusion de qualité et bien organisé, nos produits sanguins sont sûrs.

Chaque année, c'est plus d'un million de malades qui puisent dans les réserves, à commencer par les femmes (accouchement, période post partum), viennent ensuite les enfants, les victimes de traumatismes et les défavorisés.

Comment donner son sang :

- Etre âgé de 18 à 65 ans, être en bonne santé et ne pas s'être trouvé dans une situation à risques (voyage dans certains pays étrangers, rapports sexuels non protégés si changement fréquent de partenaires...) au cours des derniers mois
- Eviter le don si on a subi une opération chirurgicale ou dentaire récente, si l'on s'est fait tatouer ou piercer moins de 4 mois avant le don, peser plus de 50 kg, ou si l'on a déjà subi une transplantation.
- Les personnes ayant vécu dans les îles britanniques de 1980 à 1986, période de la crise de la vache folle...

Comme vous le constatez, il existe tellement de facteurs qui interdisent de donner son sang pour éviter tout risque au receveur, que nous qui sommes bien portants, ne devons pas hésiter.

Pour connaître les centres de collectes "fixes" et  les centres nomades, demandez à votre pharmacien ou votre médecin qui saura toujours vous renseigner, ou consultez sans hésitation le site de l'EFS , et pour la Belgique, le service du sang.

Alors quand près de chez vous, un camion du don du sang stationne, même si vous êtes pressés, pensez à accorder un petit quart d'heure de votre vie. Vous sauverez sans aucun doute quelqu'un et si la vie de votre prochain n'a pas de valeur, dites vous qu'un jour, c'est vous qui aurez besoin de ce liquide miracle...
Merci.

Retour à l'accueil