J'ai passé ce matin, une bonne 1/2h à jongler avec mon pc et un portable. D'un côté, la virtual map sur laquelle je gère la progression d' "Onissius" qui devrait dépasser sous peu le Cap Horn et de l'autre, je regarde des vidéos du passage du cap mythique par nos stars océanes... Comme ça doit être grisant.... en vrai.

 

68ème jour de mer, et des changements incroyables au classement, des trajectoires hallucinantes, des futurs membres de l'APOC en perspective, de fins stratèges et une météo ahurissante.


Tandis que les 1ers étaient déjà dans l'Atlantique à affronter ses pièges, bon nombre d'entre nous naviguaient encore entre la dernière porte Pacifique et le Cap Horn, dans des vents soufflant à plus de 35 noeuds en moyenne et certains endroits de la carte pouvaient marquer jusqu'à 45 voir 50 noeuds.... J'avoue que cette tempête, facilement gérer depuis mon ordi a offert une belle opportunité de retour sur nos concurrents, lesquels avançaient dans des vents bien moins soutenus.

Je parlais des changements dans le classement.. il y en a eu de nombreux et je crois que la remontée de l'Atlantique va s'avérer sportive, héroïque, riche, stressante... bref, de la vraie nav'.

En tête du classement, déjà énorme changement !! C'est Dauphin Nautic, alias Erwan qui a pris la tête de notre flotte, après un choix tactique surprenant, qui a du mettre ses nerfs à rude épreuve, attitude couillue et payante tout de même avec son passage entre les Iles Falklands.
A 33 milles de lui, Sam poursuit sa route. Il comptait une avance de plus de 150 milles voici encore 15 jours, mais la météo de ces dernières 96h nécessitaient une attention de tous les instants et Sam a du faire quelques choix qui ont rallongé sa route et ne lui permirent pas de tracer aussi directement que la Cruche.

A quelques 700 milles derrière eux, Barcavoiles, nouveau venu dans l'équipe. Il gère la communauté des virtual skipper inscrits pour le Vendée Globe, au sein de laquelle je poste mes articles... Ici aussi, on navigue sérieux tout en étant franchement rigolard. C'est également grâce aux articles, l'explication des choix tactiques, et certaines observations, que l'on a constaté que le site "Virtual Regatta" présente de gros défauts dont les calculs !!! Les logarithmes ne sont pas aux points, les vitesses affichées sont erronées, les règles de calcul pas toujours très nettes, les check points de 11h et 23h non fiables... bref, je vous suggère d'aller lire tous ces articles en cliquant sur la communauté "Vendée Globe Virtuel" en bas de page...

Pascal, la proue sur l'orthodromie et filant à 15.6 noeuds, navigue magnifiquement mais se trouve à plus de 1000 milles de son vice président. Un choix tactique différent entre ces 2 protagonistes en plein pacifique sud et cela se paie par paquet de milles quelques semaines plus tard. Mais l'Atlantique et ses pièges n'ont pas fini de perturber la flotte et la météo à venir va encore modifier le classement.

Dans un jardin d'enfant comptant 200 milles nautiques carré de surface, Claire de mer (Le fossoyeur), Shenandoah (le lépreux) et mimille 22 (le président au surnom toujours aussi grotesque..) naviguent de concert. Claire de mer a pris la tête du trio, mais ne parvient pas à se détacher de Shenandoah, qui le talonne de près. Et ca va être dur pour Philippe de semer le père Guillaume, lequel grippé depuis quelques jours, n'en finit plus de dresser des plans pour remonter encore et encore au classement. Quant au président, il tient le cap, assourdissant toujours autant le chat..

Et derrière le président... ben y'a un sacré foutoir !!! C'est Ferréol qui est revenu en tête de notre groupe!! derrière lui, alors qu'il comptait plus de 600 milles d'avance, Eric, qui a gentiment poqué l'ile des états pendant un long moment et qui s'est déséchoué en début d'après midi, ne compte plus que 120 milles d'avance sur moi... tout est à refaire pour notre talon d'or 2008 qui a préféré aller dîner hier soir chez Mimo, plutôt que d'être de quart. Mimo, toujours le même qui comptait une belle avance, a vu celle ci fondre au soleil, son voilier dérivant vers le grand Sud... Voudrait il jouer les Arthur Gordon Pim??? sans doute commentera t il son attitude !! Derrière moi et Cap Hornier depuis peu, FEC cravache sa monture et se prépare aux pièges de l'Atlantique. Un vrai Zelda boulonnais. Derrière Fec et à quelques 200 milles c'est Cricri qui ne veut pas lâcher le groupe. Tout le monde se questionne quant à sa progression. Il ne peut que rencontrer des soucis techniques (dessalinisateur en panne, barre de flèches tordues, algues dans le safran) car rien ne le prédispose à abandonner sa veille. Un fonctionnaire, merde, c'est toujours à la tâche...

Derrière, à 8 milles d'écart, c'est Pierre Yves et Mimo qui restent en course avec la dernière porte pacifique à franchir. C'est une question d'heures pour nos retardataires. Et enfin, notre sirène, qui n'est encore qu'à l'avant dernière porte et qui aimerait passer plus de temps sur la table si son boulot ne l'accaparait pas tant...

Bref, du beau changement et de belles nav' à venir. J'aimerai bien que vous commentiez vos trajectoires ou vos options ou ce qui vous arrivent de façon générale, vos surprises en lançant le jeu après une nuit de sommeil... bref, votre sentiment dans cette course qui touchera dans quelques semaines à sa fin.

Voilà, c'est fait.. je suis cap hornier depuis 12h47 (UT+1)... Elle est pas belle la vie !?

Retour à l'accueil