Fletcher 1Le week-end du 21-22 Mai se déroulait, à l'estuaire de la Seine, une régate comptant pour le trophée manche UNCL : Le Grand Prix des Docks Vauban. Cette 1ère édition orchestrée par le Sport Nautique et de Plaisance du Havre se devait être une réussite afin de voir cette course s'inscrire à l'agenda des prochaines années et ce fut le cas puisque 80 voiliers se présentèrent à l'inscription et l'organisation due faire face à 3 classes de voiliers, à savoir les sports boats (open 5.7, J80, 7.5), les habitables en jauge IRC et bien évidemment les planches à savon de notre jeunesse : les optimists !! 3 classes hétérogènes nécessitent donc 3 plaines de jeu différentes avec des parcours propres à mettre les équipages à rude épreuve...

 

et c'est ce qu'offrit la SNPH pour ce magnifique week end. Les sports boats devant disputer le titre sur des parcours banane, la jauge IRC sur un mixte associant banane et côtier et sur le 3ème cercle, les optimists devaient disputer un combat épique sur un plan d'eau et des conditions optimales !! Comme partout sur la planète bleue, les équipages se connaissent, et même si les havrais partaient favoris au vu de leur connaissance du plan d'eau, les équipages venus de Boulogne sur mer (YCB), Dieppe (CVD), de St Valéry et de Deauville n'étaient pas là que pour faire bonne « impression »... (j'espère que vous aurez compris, sinon, cultivez vous!!)

 

Samedi : L'équipage de Fletcher Lynd, (1er au 100 milles, 3ème à la Banana's cup) a fait le déplacement afin d'inscrire son nom dans le trophée manche ! Et compte disputer cette régate avec un esprit batailleur. Amarré au port depuis la veille, et les courses ne débutant que l'après midi, on offre à Fletcher un « checkup » complet, et on plonge même dans une eau noire et glacée (pas de dépaysement, ça nous rappelle Boulogne) afin de retirer les quelques algues et coquillages qui auraient pu se déposer nuitamment sur la coque de ce voilier mythique. Les corps requinqués par un repas gargantuesque, mais digeste, Fletcher quitte le port pour rejoindre le plan d'eau.

 

Un soleil chaleureux, une brise comme on les aime et les fauv(istes)es vont s'essayer sur un 1er parcours banane, une nature morte en somme (comprenne qui pourra). Si ce 1er parcours met chacun sur un pied d'égalité, la 2ème manche sera un côtier qui emmènera les équipages sur une distance de 25 milles à la découverte des bouées havraises (Octeville, Metzinger..), offrant aux locaux un indéniable avantage. Une belle surprise : les Quarters Tonners sont là et particulièrement rapides.

 

Cette 1ère journée s'achève ainsi sur un coucher de soleil cher à Monnet, et dans un port animé, avec un beau classement pour Fletcher.

 

Fletcher2

 

Dimanche : Le vent a forci au cours de la nuit, et les équipages vont devoir s'affronter dans des vents de 25/30 nœuds. La donne a changé et un courant turbulent pousse Fletcher, au départ de cette 1ère manche dominicale, sur la bouée. Obligé de réparer, l'équipage perd de précieuses secondes. Et quand les statistiques s'en mêlent, les séries continues.

 

Entre les 2 manches, le vent continue de monter ( j'achète, j'achète!!) et Fletcher avec son génois n°1 est alors surtoilé ; Plutôt que de perdre de précieuses minutes à changer de génois, tout l'équipage passe au rappel et le voilier tient la distance... jusqu'à ce qu'une vague importune (il y a près de 2m de creux) vienne projeter le fantastique skipper, Frédo de son poste et tandis qu'emporter par la gravité, il se voit inexorablement plonger vers l'abîme, le bras salvateur de son bastaqueur fou, Alain, le remet à poste. Oufffff !! on a eu chaud... presque, car le foc est alors à contre, le voilier se retrouve à plat et Abigael et Fanny, toujours au rappel, coincées par leur gilet dans les filières, goûtent un bain de mer forcé. Tous sains et saufs, Fletcher reprend la course et chacun rit de cette situation dramatique qui s'est achevée de façon heureuse.

 

Au cours de la 3ème manche (jamais 2 sans 3) ce sont les bastaques qui viendront perturber la descente sous spi et de nouveau faire perdre de précieuses minutes sur Pingouin Playboy, adversaire direct de notre équipage boulonnais pour la 1ère place du trophée manche UNCL.

 

Cette journée est à oublier et sans la brillante prestation de la veille, l'équipage de Fletcher Lynd aurait pu se retrouver en bas de classement mais ils accrochent, malgré tous leurs déboires, une belle 6ème place, maintenant Fletcher dans la course au titre. Des sensations fortes, un voilier toujours en piste pour le titre et un équipage de retour sur Boulogne sur mer en vie et en parfaite santé, c'est bien là tout ce que l'on demandait.

Retour à l'accueil