2011 - Prépa tidéj6.30 sonne. Je m'extirpe difficilement du sac de couchage car mon cher président m'a donné la mission d'aller chercher le petit déj à l'Amirauté pour 7.00. Je prends la voiture, file récupérer viennoiseries et autres baguettes tandis que Béa s'occupe de préparer les tables du petit déj et lance le percolateur. A peine rentré au club, Cricri et Mélanie sont déjà là.

La table dressée, il ne reste qu'à attendre le réveil des convives et Béa, Cricri et moi alias Joe, William et Jack Dalton (on a perdu Averell) en profite pour poser.

 

Et puis les équipages arrivent et viennent s'attabler pour prendre des forces devant un magnifique petit déj et faire le plein de vitamines avec tous les jus de fruits présentés. Le club qui était bien silencieux en cette heure matinale s'anime doucement.

 

Aujourd'hui, Natacha rejoint le groupe ainsi que Marc. Nos 2 malades d'hier ont une revanche à prendre, tandis que Vincent, Estelle et ML préfèrent passer la matinée à récupérer. Je les remercie pour leur enthousiasme et leur participation de la veille, comprend à quel point ces 4 manches les a éreinté et leur promet une sortie plus "plaisance" la prochaine fois.

 

Une brume légère masque un soleil déjà haut sur l'horizon. La mer est calme et aujourd'hui les conditions sont plus agréables pour les néophytes mais entraineront également un changement de tactique. Sur les pontons, les équipages viennent remplacer les mouettes qui avaient élues domicile, les voiliers se préparent et on quitte le port. Alexis a la lourde charge d'amener les open 5.70 sur le plan d'eau, mais nos jeunes marins ont eu un réveil difficile et gagneront plus tardivement la rade de Boulogne, où se jouera, à pleine mer, les manches du jour.

 

2011 - Open5.70 tirés par Alexis

 

Le comité a déjà mouillé, les bouées sont placées et tandis que je briefe ce nouvel équipage, JG fait glisser Calcanéum pour prendre un maximum de repères. A la VHF, Alexis demande un report de la course car les open ne sont pas encore sur le départ. Le comité décide de faire stresser l'entraîneur. Les concurrents des sport boats ne semblent pas connaitre les usages du comité, cad être à l’heure. Le comité ayant planté le parcours dans les temps, la flotte étant présente mais les Opens, encore loins, n'ayant aucune raison valable pour expliquer leur retard, Ludo débute la procédure à l’heure. Michel me rapporte: "Si t'avais vu la tête de l’entraineur!"  Mais à la minute, au lieu d’amener le pavillon préparatoire, c’est l’Aperçu qui est envoyé et on attend les opens. "Le comité a été sympa mais que cela serve de leçon pour les prochaines fois". Et nous, ça nous a valu un départ à la ramasse, car j'ai bêtement confondu le préparatoire et l'aperçu et ayant envoyé le chrono trop tôt... vous imaginez la suite. Va falloir que je me remette à étudier les pavillons...

 

Sur l'eau, c'est toujours beau. Ca ne se bouscule pas trop sur la ligne de départ car nous sommes nombreux à avoir encore l'oeil endormi. Ca démarre pépère. On prend un départ correct, les openistes se montrent sur l'eau, et on file droit vers la bouée. Un petit virement que mes complices effectuent à merveille montre que le briefing matinal à porter ses fruits. Je suis fier d'eux. Mais ce n'est pas sur le bord de près que je m'inquiète... sauront ils tenir le roulis du portant. D'ailleurs, nous en avons discuté avec JG. Aujourd'hui c'est plus calme, et les équipiers sont opérationnels. Surtout, nous voulons montrer au comité ainsi qu'à Eric et Fredo, qu'on sait envoyer un spi. La soirée dernière, ils avaient osé parler d'une pénalité à infliger à ceux qui ne lanceraient pas leur spi... non mais faut pas déconner. Alors il faut leur montrer de quel bois nous sommes faits. On remonte vite sur la 1ère bouée à virer et on est plutôt pas mal, on longe le bord de dogleg et on envoie le spi que j'avais préparé avant le départ car ma masse aurait pu faire plonger le voilier sur le bord de portant. Derrière, ça s'affole. Grégal et DF2 sont à la bouée et le "vilain" Cricri, aux dires de l'équipage Grégal, se faufile comme un sauvage à la bouée. "J'ai priorité hurle t il !! Sans doute parce qu'il est président, que son bateau est rouge et les cheveux aussi... va savoir.. Après cette anecdote, tout le monde est sous spi et revient vers le comité.

 

2011 - Eolienne

 

Ce bord est agréable, Marc en profite pour se reposer sur la baume de GV, et Natacha peaufine son bronzage. J'ai un oeil sur mes lascars, toujours la peur de les voir tourner de l'oeil et renverser leur estomac, mais non, ça tient bon, car ce matin, ils ne sont pas partis le ventre vide !! Yiii haaa !! On approche de la bouée sous le vent et le prochain tour va être entamé et comme il est hors de question que je transforme Calcanéum en sous marin, alors on affale le spi et on le rentre dans le carré toujours attaché à sa drisse et ses écoutes et c'est reparti pour le 2ème passage. Ca se passe toujours aussi bien, mais le vent est faible et lors des virements, la bavette du génois a du mal à passer. Alors je confie la tâche à Marc, lequel trop zélé, ne se contente pas de m'aider à passer le spi et relever la bavette, mais tient l'écoute de génois m'empêchant de border... et ça gueule de plus belle et qu'est ce qu'on rit !!! Aux bastaques, Natacha est à l'aise, mais elle quittera ce poste pour se placer sous le vent et aider à la progression de notre fidèle destrier.

 

2011 - PatocheEt sur Aventure III. C'est énorme !!! Tandis qu'ils achèvent le dernier bord de spi, et s'apprêtent à affaler, notre Patoche lance un joyeux "Affale moi s'brin là !!" (en parlant de son spi), tandis qu'Abigaël lui hurle: "Attention, v'la la digue!! Bouge toi bon sang !!" Tentant une manoeuvre hallucinante pour éviter l'oeuvre napoléonienne, nos amis partent mal. En effet, enchaîner empannage sur empannage sous spi mais sans empanner le tangon, ça le fait pas bien... Heureusement pour nos courageux camarades, la fin sera heureuse et ils s'en sortiront indemnes !! Trop court le parcours mon Patoche ???

 

 C'est encore une chouette manche qui s'achève et nous finissons à la 4ème place !! Splendide. On marche bien, l'équipage est resplendissant et tous les équipages sont beaux.

 

On profite de l'intermède entre les 2 manches pour se restaurer et se préparer pour la manche suivante sous un soleil printanier et un petit vent très agréable.

 

2011 - Equipage 5.70

 

 @ suivre

Retour à l'accueil