2011 - Equipiers open5.70La nuit fut courte, trop courte même diront certains. Le marchand de sable nous ayant visité une paire de fois, les dos non aguerris de mon équipage à la dureté des planches de bois interdit tout sommeil mais  fait naître une cohésion au sein du groupe digne de la Légion Etrangère, où les souffrances affligées à ces corps transformés en sucre par le confort dont ils abusent se turent sous l'effet de notre meilleur myorelaxant à savoir l'humour, et c'est vers 3h du matin que nous sombrimes dans l'abîme de la petite mort.

 

8.30 sonne sur les Iphone ( je vous le disais.. mes guerriers sont en sucre et à la pointe de la technologie) et il faut s'extirper des duvets pour une douche ravigorante. On file ensuite prendre un petit déj au Persan, et j'exhorte ma cohorte à remplir son estomac de café, chocolat chaud et viennoiseries, afin de lutter contre le 1er "F": la faim !! Ce 1er "repas" avalé, nous quittons la place et tandis que nos pas nous mènent vers les pontons, nous croisons Jean Pierre (propriétaire de l'Aurore), au taquet en train de nettoyer sa taverne pour une nouvelle journée de labeur, tandis que nous marchons d'un pas leste vers le port. Jean Georges, propriétaire de Calcanéum vient nous rejoindre avec la garde robe de la Lady , et après les présentations, nous chargeons le bateau et quittons le bassin Napoléon pour le grand port qui s'anime déjà de la présence des 14 équipages et de leurs accompagnateurs.

 

2011 - EquipiersDF2

 

2011 - ESMA

 

Midi sonne enfin au beffroi de Boulogne, (hé oui, il n'y a pas que les anglais qui disposent d'une grosse pendule) et les équipages se réunissent pour le briefing pré-régates. La journée s'annonce chaude, comme d'habitude sous la latitude boulonnaise, le vent souffle modéremment laissant supposer de nombreuses manches que nous concocte un comité exceptionnel, représenté par Ludovic Melnik, membre assidu, permanent et ô combien incontournable depuis son départ en retraite des forces navales françaises à l'âge de 37 ans et qui fêtera ses 10 ans de pension début septembre 2011 ( la retraite à 37 ans, si c'est pas du foutage de gueule... ou alors un socialisme exacerbé..) et Michel Couliou, héros de la ligue de voile du Nord Pas de Calais, devenu chauve à force de se gratter la tête pour calculer les temps compensés, à la probité exemplaire malgré les nombreux dessous de table offerts, atteignant parfois des sommes indécentes, mais qu'une vie d'ascète au service du droit naval a rendu incorruptible. Les différentes manches se dérouleront pour le Jour 1 en baie St Jean, les parcours proposés seront des bananes qui mettront les muscles et les têtes tacticiennes de tous les athlètes à rude épreuve.

 

2011 - Bleu Marine sans Bleu Marine

 

Le briefing s'achève, les chefs d'équipage passent voir Mélanie afin de récupérer les paniers repas qu'elle a préparé avec tant d'amour durant la matinée et qui permettront aux sportifs d'assurer les apports en protéines, lipides, glucides, sels, nécessaire au maintien de leur homéostasie.

 

On largue les amarres, laissant dernière nous la foule assemblée qui applaudit la flotte quittant le port. La rade de Boulogne est vite abandonnée pour rejoindre notre terrain de jeu où le bateau comité Rez en Dour nous a précédé afin de mouiller le parcours et de lancer la 1ère manche...

 

@ suivre...

Retour à l'accueil