domperidonePour quelques nausées ou des vomissements provoqués par un repas calorique ou la prise de certains médicaments, en prévention du mal des transports ou volontairement détourné pour booster la lactation, la dompéridone a eu de beaux jours d'existence puisqu'en vente libre et utilisé à l'emporte pièce par le patient autoproclamé web-médecin.

Molécule chimiquement apparenté aux antipsychotiques (hé oui et je parie que vous ne le saviez pas), la dompéridone permet d'augmenter le tonus du sphincter inférieur de l'oesophage et le péristaltisme coordonné antroduodénal. En clair, ça permet d'accélérer la vidange gastrique.

 

mol domperidone

 

Cependant de nombreuses informations sur certains effets sont revenus et dès lors, le produit se devait d'être soumis à une réévaluation. L' AFMPS (Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé) a lancé une procédure pour déterminer si la dompéridone devait être ou non soumise à prescription. Au vu des résultats rapportés, il a été décidé tout récemment que la dompéridone sera désormais soumis à prescription pour les raisons suivantes:

 

  • Les médicaments à base de dompéridone peuvent comporter un risque direct ou indirect si leurs usages ne sont pas supervisés par un médecin car certaines études ont montré un risque acccru d'arythmie ventriculaire ou de mort subite par arrêt cardiaque. Ce risque déjà connu est établi dans le RCP (Résumé des Caractéristiques du Produit). Ce risque augmente avec l'âge (+ de 60 ans) et chez les personnes prenant des doses quotidiennes supérieures à 30mg. 

  • Lorsqu'après un repas lourd ou une soirée arrosée, les nausées vous prennent et que vous vous précipitez vers la boite à pharmacie pour y piocher un comprimé qui va vous soulager, vous ne vous imaginez pas que ces nausées ou ces vomissements peuvent masquer certains problèmes comme un reflux gastro oesophagien. Par l'utilisation abusive et mal éclairée de la dompéridone, vous risquez de masquer des maladies sous jacentes retardant ou empêchant un diagnostic correct et lorsque cette pathologie sera évidente, il risque d'être trop tard.

  • Pour les patients polymédiqués, il existe un risque non négligeable d'interactions médicamenteuses. Par exemple, en augmentant la vidange gastrique certains médicaments voient leur vitesse de résorption diminuer (donc pas d'effet du médicament, donc.... on ne soigne rien.) ou encore la dompéridone peut augmenter les effets indésirables des antipsychotiques et surtout la dompéridone est un substrat du CYP 3A4 (je ferai cette semaine un article sur les cytochromes (CYP)).

Au vu de toutes ces informations, l'EMA (Agence Européenne des Médicaments) a relancé les études pour réévaluer la balance bénéfice/risque des médicaments  contenant de la dompéridone et recueille toutes les informations disponibles pour mesurer les effets indésirables cardiaques de la dompéridone afin de donner un avis pour mi juillet 2013.

Le temps que les titulaires de l'AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) puissent fournir une modification de celle ci, les médicaments à base de dompéridone, à savoir Dompéridone, Motilium, Domperitop, Oropéridys, Zilium et Touristil (ce dernier étant une association médicamenteuse à savoir dompéridone et cinnarizine) seront soumis à prescription dès la fin de l'année 2013.

En consultation chez votre médecin ou de passage à la pharmacie, n'hésitez pas à questionner ces professionnels de santé qui sauront répondre à toutes vos questions et si vous êtes timides, les commentaires sont là.

Retour à l'accueil