seinsCe n'est qu'en mai que l'on entend parler des Saints de glace, alors en mars, je ne vous parlerai pas de climats mais de santé. Si Dieu a mis les anglais sur une île, c'est qu'il avait ses raisons. Les voix du Seigneur ne me sont plus impénétrables car je comprends aujourd'hui pourquoi. Un glacier londonien a créé des glaces confectionnées à partir de lait maternel...

 

 

Hé oui, du lait maternel à la place du lait de vache. Depuis le 26/02, si vos pas vous emmènent sur Londres, vous pourrez trouver du côté de Covent Garden un incroyable pâtissier. Après avoir recruté via le web une 15aine de femmes allaitantes, il a récupéré contre rémunération (14£ pour 400ml de lait) la sécrétion mammaire de ces nouvelles mamans. Après pasteurisation, il a confectionné ses glaces qu'il revendique purement bio !! et que vous pourrez vous procurer pour la somme de 15£. Pour l'instant vous ne trouverez que des parfums à la vanille et au citron... Pourtant quand on parle de seins, je pencherai surtout vers la poire ou la pomme... sans doute les poitrines anglaises diffèrent elles des magnifiques seins français. Bref, toujours est il que l'idée semble plaire puisque la pâtisserie a été assaillie par les clients entraînant une rupture de stock. Qu'ils soient amateurs éclairés, curieux, chacun y va de son commentaire ou de sa critique. On aime ou on n'aime pas, quoi qu'il en soit les anglais sont fans !!

 

Maintenant, juste une petite chose. Il est plus facile de soigner une femme enceinte (malgré toutes les contre indications) qu'une femme qui allaite car tout ce que elles ingèrent passent dans le lait et pénètrent ainsi l'organisme de bébé. Du simple antibio à la codéine, mais également tout ce qui est viral. Ainsi le HIV, l'hépatite... peuvent ils se retrouver dans le lait. Suite à ces remarques, notre pâtissier novateur nous dit qu'il surveille de près ses "laitières" (pardonnez mon amalgame entre la femme et la vache...) afin d'assurer l'innocuité du lait. Ouais. Mais la batterie de tests effectués est elle rigoureuse? Et c'est là que sont intervenues ce matin les autorités sanitaires britannique afin d'interdire, pour l'instant, la vente de cette crème glacée et par la même occasion, ont récupéré le stock de glaces ainsi que le lait de chaque femme afin de pratiquer toute une série de tests avant de valider ou non l'idée.

 

A l'heure où le monde pharmaceutique est sous les feux médiatiques, l'intervention des agences sanitaires et la surveillance qu'il porte sur ce projet, particulièrement dans ce domaine puisque le lait est le véhicule par excellence de nombreuses drogues et virus, est une excellente chose. Avouez qu'il serait dommage de mourrir d'une maladie à cause d'une glace; de là à imaginer notre facétieux glacier devant les tribunaux plaider "non coupable" pour un "ice crime"...

Retour à l'accueil