Assis tranquille dans mon fauteuil, je m'offre depuis quelques jours le luxe de courir la transat 6.50 à bord de Globepharma (n°19), mon voilier virtuel. Tandis que les meilleurs marins s'affrontent en ce moment sur l'eau, d'autres trouvent une forme de plaisir à s'essayer à la tactique, bien confortablement installés dans leur salon. C'est ainsi que je traverse en ce moment la ZCIT (Zone de Convergence Inter Tropical) qui met à rude épreuve mes nerfs puisque je n'ai de cesse de surveiller les délires d'Eole qui me font passer en quelques heures, voire quelques milles nautiques, d'un portant à une nav' au près serré. Ainsi, nanti de ma calculatrice Toy'sRus et de mes cours de trigonométrie sphérique de collège, je pointe actuellement à une joyeuse 404ème place devant près de 24000 concurrents, comme vous pouvez le voir sur la photo ci dessous.

 

231020112

 

Ca en fait du monde sur l'eau !! Un terrain de jeu où on commente les choix tactiques des uns et des autres et surtout une observation perpétuelle des concurrents directs ainsi que des 1ers sur lesquels tous les milles sont bons à prendre. Comme vous le voyez, grâce au cercle qui me délimite, je pointe ce soir par 8°N et 31°W, et je suis contraint de plonger dans le Sud-Est pour les prochaines 24h, le vent demeurant dans le 200 +/- 8°. Pourquoi ne pas plutôt piquer plein Ouest et faire ensuite du Sud. D'abord, parce que les conditions météo pour les prochaines 72h ne sont pas favorables à ce choix tactique, car le vent va, globalement sur cette période, basculer dans le 170° puis le 140° et dans environ 80h, il devrait être dans le 90°, ce qui me permettra de foncer vers ma cible plus rapidement et de faire, si mes calculs sont exacts, une route directe avec des vents établis.

 

Bref, tout ça pour vous dire, que je me régale mais que quoi qu'il arrive, on est toujours mieux sur l'eau. N'oubliez pas d'ailleurs le rendez vous du YCB le dimanche 13/11/2011 pour le championnat du monde des Islandais !!

 

Bonne soirée à tous et bon vent à tous ceux qui font la transat.

Retour à l'accueil