Ca hurle toujours sur l'eau. Non pas que les marins soient des geulards, mais il faut bien couvrir le vent pour communiquer. Après l'arrivée, l'Open 5.70 qui nous a défoncé l'aile babord, car il n'aimait pas la couleur du voilier, vient s'excuser et on décide de régler tout ça à terre en gentlemen. Sur l'eau, Vincent et les autres moniteurs font chauffer le zodiaque pour donner les derniers conseils avant d'attaquer le côtier.

Le départ aura lieu dans la rade à proximité du caisson, puis bord de près jusque Ophélie, suivi d'un bord de travers pour atteindre Attérissage et enfin retour sous spi (sur X Marie, on espère) dans la rade pour l'arrivée. Un chouette parcours d'un peu plus de 7 milles s'offre aux équipages. Le vent a un peu forci et si les conditions sont idéales pour les lourds, les Open 5.70 risquent de souffrir de la houle puisque le plan d'eau n'est plus protégé par la rade. Une grosse heure de nav' et de plaisir en perspective.

2014---Sous-Spi-apres-Atte.jpg

Sur ce parcours, il fallait sortir au plus vite de la rade et bien nous en a pris. Le dévent du caisson effacé, on file vers Atté pour profiter du courant qui nous rabat vers Ophélie. La mer est plus formée et les jeunes sur Open embarquent pas mal de flotte. Sur Douce Folie 2, on s'amuse plutôt à longer la rade et ça navigue plutôt bien. Plus à droite du plan d'eau, Ludo et Eric encadrant le Lycée Maritime Le Portel, prennent un excellent départ et dans notre ligne de mire, le J80, intouchable en ce samedi au cours des 2 premières manches menée de main de maître par Pauline Bryere, qui compte bien encore manger des milles et prendre la 1ère place de ce côtier. On tire un long bord et dès qu'Ophélie sera par notre travers, on virera. Sous mama boulé est devant à environ 3 min et va virer devant nous. Ca suit à la manoeuvre et on file directement vers le 1er check point. On enroule, on choque, hop on file vers Atté. Nous sommes près de 5 min derrière le J80 intouchable grâce à la dextérité de Pauline, 3.30min de Ludo qui n'est pas mal et qui remonte inévitablement sur l'équipage de SUAPS et sur la gauche, on ne comprend pas la stratégie du JOD qui prend large par rapport à la trajectoire. Les Open suivent et apprécient ce bord de travers où la flotte se rejoint, mais le vent commence à mollir et Douce Folie 2 sous toilé perd de précieuses secondes sur ce bord. Pas de changement majeur sur cette jonction si ce n'est les Open qui remontent vite et le JOD qui revient. Dernier bord sous spi avant un repos bien mérité. Sur X Marie, on décide de ne pas s'enflammer et on prend le temps de lancer le spi... Yes, il vole !! Enfin, on peut rivaliser !! Mais que de précieuses secondes perdues. Les entraînements futurs vont s'orienter vers la vitesse d'exécution des changements de voile. Après 1h06'16 de régate, c'est le Lycée Maritime sur le JPK de Ludo qui franchit la ligne d'arrivée, suivi par SUAPS emmené par Pauline en 1h08'.45" et 8 sec derrière le JOD de Polytech Lille barré par Charles. L'X de Bertrand est 4ème en ayant réalisé le parcours en 1h11'14" et derrière les Open s'enchainent. Et sur Douce Folie 2, on ferme la marche en 1h22'12". Mais pour le "bloody boat" qui avait joué le jeu des novices à bord, ce n'est qu'une manche et ils se rattaperont le dimanche. Il reste aux arbitres la lourde tâche des calculs compensés et la gestion des réclamations avant de proclamer les résultats de ce samedi.

2014 - Rentrée au port

Rentrée au port des Open et de Douce Folie 2

Voilà une belle journée de régates qui s'achève et tandis que les voiliers font route vers le port de plaisance, que les bénévoles récupèrent les bouées, déjà à terre, les membres de l'AASS (que vous pouvez retrouver sur Facebook) jettent du charbon dans le barbecue, augure d'une soirée festive. L'AASS, dont le président Sylvain Deniel, me rappelle la maxime "La solidarité de tous pour le bien de chacun". Et faut il rappeler cette solidarité des marins en mer, de la place de chacun dans un grand club qu'est le YCB où le consommateur est aussi acteur de la vie de son club. L' AASS s'est manifestée tout au long de ce we et ce paragraphe est là pour leur montrer notre reconnaissance. Ils ont répondu présent pour préparer les paniers repas et ça ne les a pas empêché de naviguer, ils ont préparé le barbecue et ont pu jouir de la soirée, ils ont animé la soirée et chanter et danser avec nous. Comme quoi tout est possible quand une bonne organisation répartit les tâches....

 

2014---Logo-AASS.jpg

Les voiliers sont à quai, les douches sont prises et tandis qu'Anaïs et Alice flambent merguez, chippolatas et autres viandes, le bar s'anime.

2014---Accostage.jpg

2014---Michel---Pierre.jpg

D'autres membres de l'AASS sont venus avec leurs instruments de musique pour égayer cette soirée de quelques chants et l'ambiance est chaude. On refait la régate, on partage les souvenirs d'une belle journée, le corps arbitral vient d'afficher les résultats, on se motive pour le lendemain, on oublie les mauvais virements et on narre les excellentes manoeuvres, difficile de relater une telle ambiance où s'entremêle joie et fatigue, délire et sobriété, retrouvailles pour certains et découvertes pour d'autres. On a vu Pauline sur le J80 exceller avec un équipage débutant, Clément, vainqueur de la Nausicaa's cup entraîner avec lui de jeunes novices, Christian double vainqueur des Islandais et de la 1852 embarquer des mousses qui découvraient la voile et la distribution de nourriture aux poissons, Ludo (Fastnet's Champion) et Eric (Bôme of the Year) avec les jeunes du Lycée, nos infirmières qui balbutient encore mais qui présentent une grande marge de manoeuvre, IESEG, Polytech, ESMA qui reviennent chaque année pour une nouvelle virée et préparer leur année nautique, les lycées bien présents et dont les équipages se connaissent si bien qu'ils excellent sur notre magnifique plan d'eau.... Bref, l'esprit  de VULCO qui est la découverte de la voile.

2014---On-range-les-voiles.jpg

On range les voiles

Certains critiqueront le fait que nous naviguions en HN plutôt qu'en IRC, mais le HN offre la possibilité de voir une seule classe de voiliers, soit 15 bateaux dans la classe ce we, plutôt qu'un IRC qui ne permettrait aux lourds et aux Open de naviguer dans la même classe. Plusieurs classements qui ne reflèteraient plus l'état d'esprit d'autant que l'IRC est une démarche et que si le HN permet de donner un rating assez facilement, un IRC non authentique, avec une jauge balancée sur un coin de table, éteindrait l'esprit de cette régate. Mais ce n'est que mon point de vue. 

Voilà, les étoiles scintillent sur le boulonnais et la pleine lune est le halot de notre soirée. Cette nuit nous appartient. On trinque à la santé de tous, à la victoire, à l'amitié. On brûle la chandelle par les 2 bouts, elle brûlera toute la nuit; elle peut bien fondre et brûler vite, pourvu qu'elle éclaire bien !!  

2014---Un-samedi-soir-sur-la-terre.jpgUn samedi soir sur la terre...

Retour à l'accueil