2014 - Vue d'un Open 5.70

 

Je vous avais laissé avec la flotte mesurant le sens du vent et checkant les courants, et déjà le bateau comité annonçe les 5 minutes précédents le départ de la 1ère manche. Sur les falaises boulonnaises, une pléthore d'amateurs de voile est rassemblée, les anciens du YCB placés en maison de retraite ravivent le crépuscule de leur vie en s'accrochant aux ondes radios qui émettent la course et pour les plus vieux, la VHF canal 77 crache le préparatoire de la course tandis que du balcon céleste, nos chers disparus nous envient ces combats nautiques. Bref, du beau monde pour une régate qui devrait virer un jour à l'international.

 

2014 - Un beau comité

La ligne de départ est courte, et il faut négocier entre les lourds et les légers, pour être bien placé, prendre un bon départ au près sinon, c'est englué dans les dévents que se fera la course et adieu la victoire sauf manoeuvre pour sortir des perturbations, au risque d'être décalé sur le plan d'eau et perdre de précieuses minutes. Les barreurs négocient au mieux l'approche de la ligne et ... Top départ !!. Les destriers sont lancés, l'essentiel de la flotte tire à terre afin de contrer le courant, tandis que les voiliers s'étalent sur le plan d'eau.

 

2014 - Top départ

 

A bord de l'X34, on découvre le bateau arrivé trop récemment sur Boulogne Beach. Jean Marc (JM) à la barre regarde d'un oeil avisé le gréement tandis que nous essayons d'affiner les réglages pour profiter d'une meilleure allure. De part et d'autres du roof, les rails des écoutes de génois sont aléatoirement disposés et il faut les régler. On tatonne, ne disposant d'aucune donnée pour l'X34, le manuel avec les polaires étant toujours aux mains de l'ancien proprio.  "On avance et on recule, comment fait on, comment fait on sans le fascicule !!"

Bref, ça pêche pas mal mais par tribord amure, on trouve enfin un compromis. On attend le prochain virement pour faire de même avec l'autre rail. A la Grande Voile (GV), pas trop de problème, on a repris du pataras et la GV se comporte à merveille tant qu'on suit à la manoeuvre. Avec tout ça, on est encore à la rue. En temps réel, on est dans le 1er 1/3 de la flotte alors que notre rating devrait nous voir loin devant. Ca promet quand les éminences calculeront les temps compensés. De toute façon, on est là pour apprendre notre nouvel ami et on ne lâche rien. Arrivé à la 1ère bouée, pas trop de souci. On glisse jusqu'au dog leg et on manoeuvre pour lancer le spi sur ce nouveau bord. Et là, mise en pratique de la théorie de la relativité à variante nautique: "Quand t'es à l'arrière et que tu ne vois pas le spi se lancer, le temps s'arrête !!" Le balcon avant offrant peu de place pour le sac à spi, Aldo l'a déposé en arrière du génois et s'il passe bien les écoutes, la drisse est mal installée et on envoit le spi comme des manches !! Tout est à refaire et pendant ce temps là, la flotte nous passe devant. Grrr. Après 7 min qui en paraissent 70, le spi est enfin envoyé, on navigue beau mais putain !!! on n'avance pas.

 

2014---Flotte-voguant-vers-l-arrivee.jpg

 

2ème tour du même parcours, ca déroule au près, mais difficile de remonter après l'echec du lancer de spi. Alors on garde le moral et on pense à la prochaine banane et surtout au côtier qui devrait mieux se passer. Le bord de dog leg arrive et on s'apprête à lancer le spi. Et merde !! De nouveau, ça plante. Pas la drisse, ni les écoutes mais en plaçant le tangon, notre n°1 lui a fait faire un tour. Bilan, le Hâle bas devient la balancine et vice versa. Alors grave décision. On garde le génois, on range le spi et on fera tout au ciseau !! Qu'il est long ce bord. On trouve progressivement nos marques sous toutes les allures, mais sous spi, on se prend une belle correction. L'X34 finit ainsi cette 1ère banane derrière le J80, le JPK960 et le JOD mais le dernier étant à moin de 10 min, nous sommes bon dernier en temps compensé.

 

2014 - Natacha

 

Allez, la pause s'impose avant d'entamer le 2nd parcours. On sort les sandwiches amoureusement préparés par l'AASS, on s'hydrate, et on se questionne avant d'entamer le 2nd départ.

 

2014 - L'AASS en comité

 

Michel lance la procédure habituelle, on décide de tout changer, même la tactique et on part au bateau comité, tribord amure. La ligne de départ est franchie et après quelques minutes avec une bonne risée, le drame !! Un Open 5.70 nous refuse la priorité, ça gueule sur le plan d'eau,  essaie de passer à la jupe et POC, leur tangon nous perce X Marie. (va falloir se comporter comme sous Vichy et faire un peu de délation... et une pinoche d'argent à l'arrivée !!) Ca gueule toujours. Ils s'éloignent, réparent par un 360°, reprennent la ligne. Ca nous fout un coup au moral et arrivé à la 1ère bouée, on sort complètement de la lay line. On n'est plus dans la course, soucieux de savoir ce qui se passe à la ligne de flottaison. Le voilier ne coule pas, mais la résine est salement amochée. On n'enverra pas le spi au portant préférant regagner la ligne d'arrivée au ciseau sans prise de risque et à distance de la flotte.

 

2014 - Sous le soleil boulonnais

Pendant ce temps là, les Open 5.70 sont à la fête, les infirmières de L'IFSI s'éclatent et font jeu avec la gente masculine. Dommage qu'elles ne soignent que les humains, car notre X mériterait bien d'être chouchouté. Au détour d'un virement, nous croisons Douce Folie 2 dont le skipper ne trouve rien de mieux que de nous insulter avec des pieds de nez.. On hisse le drapeau rouge et on sent déjà l'angoisse de Michel de devoir traiter cette situation . J'imagine bien un Jean Gabin se pointer à la réclamation et s'adressant au président de Jury:

 

Michel Couliou: "je vous préviens, monsieur, que je suis arbitre fédéral"

Jean Gabin: "Vous êtes - t - y anglais ?"

MC: "Ben non... ??"

JG: "Pour moi, un arbitre qu'est pas anglais, c'est rien qu'un merdaillon en pantalon court qui joue avec un sifflet ! ... Allez vous rhabillez jeune homme"

 

2014 - Natacha

 

Alors pour éviter de perdre du temps, et un arrêt cardiaque à notre adorable président de jury, on rentre la pavillon et on continue la course. Devant, le JPK960 emmené par Ludo et Fredo... non Eric, Fredo ayant perdu sa jambe à Trafalgar sur le même JPK ne navigue pas ce we. Ca fait bizarre de ne pas retrouver ce vieux loup de mer au départ d'une régate, mais bon, un coup de guérisseur, une toilette d'infirmière, quelques potions et il sera des notres pour la prochaine. Sur le JPK donc, l'équipage fait merveille et tient relativement bien la distance, car pour SousMama Boulé, c'est aussi la 1ère sortie officielle !!

 

2014 - DF2 et la Maison de l'étudiant

 

Enfin, la ligne d'arrivée est franchie, le classement réel n'a pas changé pour les lourds mais pour les Open la course reste ouverte !! C'est la fin du calvaire sur ces bananes. La mer se retirant, le tirant d'eau des lourds ne permet plus de naviguer en rade. On se prépare pour un côtier entre Ophélie et Attérissage sous un soleil inondant notre terrain de jeu et une houle qui s'installe. Mais ça, c'est une autre histoire...

Retour à l'accueil